• Connaître l’estimation de son appartement à Clermont-Ferrand

  • Toute estimation immobilière dépend de la moyenne des prix qui sont pratiqués à un moment T et sur un lieu précis. La préfecture du Puy-de-Dôme n’échappe pas à la règle. C’est pourquoi, si vous êtes propriétaire d’un appartement à Clermont-Ferrand, le faire estimer et réévaluer son prix d’année en année est primordial. Comment se servir de la tendance clermontoise pour connaître la valeur de son appartement ?


    Les critères d’évaluation immobilière


    Tout d’abord, ce sont les prix de l’immobilier à Clermont-Ferrand qui vont constituer le premier critère d’évaluation. Si votre appartement se trouve au centre-ville, près de la cathédrale, cours Sablon ou près des bureaux de Michelin, le mètre carré pourra se négocier à plus de 2 000 € le m². En revanche, dans un quartier plus excentré, qui plus est mal desservi par le tram, le m² pour un même bien peut revenir à moins de 1 700 €.


    L’estimation d’un appartement à Clermont-Ferrand dépend donc d’abord de son emplacement. Ce sont ensuite ses prestations qui entrent en ligne de compte. La capitale auvergnate compte en son centre de nombreux beaux immeubles en pierres de Volvic avec des appartements de caractère : plancher en bois, cheminées d’époque, poutres au plafond apparentes… Bref, un cachet indéniable se dégage de ses biens qui, pourtant, nécessitent souvent la mise en œuvre de travaux de rénovation. Ce type de bien peut malgré tout atteindre les 200 000 €.


    Estimation immobilière

    Si ces caractéristiques sont considérées comme des atouts justifiant une hausse des prix, d’autres sont de véritables défauts qui baissent la cote de l’appartement. Vétustes et insalubres, il va de soi que les appartements de la sorte verront leur prix bien en-dessous de la moyenne du marché clermontois.


    De manière générale, pour vendre, il s’agit de fixer le juste prix de son appartement en se servant notamment de ces différents critères objectifs.


     

    ch be lu ca